Biographie


        Bienvenue,

Je suis heureuse de vous recevoir dans mon "atelier en ligne".
Faisons comme si vous étiez là et je vais vous parler de mon parcours, de ma peinture, simplement, avec mon coeur. 

POUR LA PETITE HISTOIRE :
Je suis née à Nantes, en 1960. Depuis 1981, je vis et travaille dans ma chère petite ville des Sables d'Olonne en Vendée.
Durant de nombreuses années, j'ai travaillé dans le domaine de la décoration, du papier peint, (et oui ! j'en garde une grande influence dans mes toiles !) et de l'encadrement. Mon âme était déjà artiste et mon oeil s'aiguisait. La peinture et la sculpture m'accompagnaient durant mon temps libre.
En 1998, je rencontre mon mari (toujours à mes côtés) : Jean Luc Avrilla, artiste peintre également et il me donne des ailes de confiance artistique !! Nous décidons d'ouvrir un atelier/galerie d'art sur le front de mer des Sables d'Olonne : "Galerie Entrée des Artistes". Le rêve prend forme, l'aventure dure 15 ans.

Cet atelier se vend, un autre verra le jour...

MA DEMARCHE PICTURALE,
Pendant ces années 2000 jusqu'à aujourd'hui, mon travail a suivi une évolution constante avec, en parallèle, des cours de perfectionnement en école d'art.
100 fois j'ai remis "l'ouvrage" sur le chevalet, cherchant un chemin, des techniques nouvelles, expérimentant des effets de matière, des accords chromatiques.... J'ai fait mes gammes ! Et c'est l'huile, qui finalement a pris une place centrale dans ma peinture sans pour autant éclipser d'autres médiums.
Si je n'aime pas trop m'enfermer dans une routine, je n'en reste pas moins rigoureuse dans l'exécution de mon travail. Seule une réalisation sur deux environ passe le cap de mon exigence toute personnelle. La peinture pour moi est avant tout un acte de sincérité.

ET L'INSPIRATION DANS TOUT CA ? 
L'étape préparatoire d'une peinture commence bien en amont de l'exécution manuelle.
Parfois, je passe des jours, des semaines, des mois à penser à une idée et à la conceptualiser. C'est là que la peinture commence vraiment. J'ai toujours en tête un ou plusieurs tableaux qui attendent le bon moment pour rejoindre la toile. L'idée me vient à partir d'une phrase lue ou entendue, d'après une photo dans un album de famille, un souvenir (ah ! les souvenirs... ), l'univers qui m'entoure : ma fille Lara, violoniste,  reste souvent pour moi une de mes sources d'inspiration .
Mais bon  chez moi, cette inspiration n'est pas divine ni surnaturelle. Elle ne prend pas naissance dans mes rêves ni dans des "évaporations diverses"...Rien de tout ça. Si l'inspiration me titille, c'est parce que je la provoque. C'est par l'activité régulière que j'expérimente et innove. 
Et puis, tout en peignant une toile, cela en entraîne souvent une autre. Comme si l'histoire que je suis en train de peindre se découpait en plusieurs chapitres. Les idées fourmillent : "Ah mais oui !! sur la prochaine, je vais faire ça, !!"  Ainsi naissent des "séries" de toiles, racontant mes petites histoires où le réel s'envole parfois vers des contrées imaginaires.
Puis l'histoire s'épuise, et c'est le dernier chapitre. Fin. Mais comme je vous l'ai dit plus haut, j'ai toujours en tête un ou plusieurs tableaux qui attendent leur bon moment. Comme je ne peux pas les exploiter tout de suite, je prends des notes dans un carnet pour y revenir plus tard. Ainsi, j'ai des pages de croquis (certains ne sont pas toujours dignes d'être montrés...) et des annotations un peu partout. Tout en accueillant volontiers la création surprise et "prise sur le fait" lors de la réalisation.
Voilà, vous connaissez maintenant mes petits secrets pour trouver l'inspiration. Avec, je dois le reconnaître,  une place prépondérante pour la poésie, le lyrisme, le spectacle en tout genre, le 18ème siècle, tout poudré, emperruqué, animaux et arlequins... Quand on regarde mon travail, il est facile de voir que les sujets (et les époques) peuvent varier, parfois drastiquement ! Mais ne vivons pas tous plusieurs vies en une ? j'ai un réel plaisir à propulser des coulisses mes personnages dans leurs costumes d'époque choisie.
Il me plaît également, parfois, de "dénoncer" avec mes pinceaux, les génocides et maltraitances animales, ou simplement mettre en scène comme ils le méritent,  toutes espèces vivantes sur notre planette.

POUR CONCLURE,
Je peins comme je le sens, comme je sais le faire, avec mes doutes et mes incertitudes.
J'aime raconter des histoires silencieuses, positives et bienveillantes. Et au-delà de la première approche, en fouillant un peu, j'aime l'idée que vous allez peut-être trouver un détail, à peine suggéré parfois, et qui à travers votre propre imagination vous racontera une autre histoire, la vôtre, en cet instant.

                                                                                                    Marthenri -

 - "Un tableau ne vit  que par celui qui le regarde"-     (P. Picasso)
                                                      




          



Top